1re escadrille : SAL 56 "Scarabée égyptien"

Insigne de la SAL 28

Définition héraldique

« Scarabée égyptien éployé en pal au naturel, brochant un cyclamor de gueules. »

Historique

Créée en mai 1915 sur Caudron G3 et nommée C56, cette escadrille appartient au 3ème Régiment d’Observation. Rattachée au 17ème Corps d’Armée jusqu’à la fin de la Grande Guerre, elle devient SAL56 en acquérant ses Salmson 2A2 en mars 1918. Elle totalise 9 victoires aériennes homologuées, 2 citations à l’ordre de l’Armée et s’est vu décerner la croix de guerre 14-18 avec deux palmes de bronze.

Après-guerre, l'unité est versée au 31e Régiment d'Aviation d'Observation (RAO), basé à Tours. En 1931, au gré des changements d'appellation, la SAL 56 devient la 4e escadrille du Groupe d'Observation II/31 qu'elle n'abandonne que pour être mise en sommeil le 15 août 1940 en vertu des termes de l'armistice.

Il faut attendre 1965 pour voir réapparaître le scarabée égyptien dans les registres de l'armée de l'air, quand l'escadrille est réactivée au sein de l'EB 3/93 "Sambre". L'escadron est alors équipé du tout nouveau Mirage IVA sur la base de Cambrai. Malheureusement, le scarabée ne figurait pas sur les avions qui étaient des vecteurs stratégiques de première ligne à la robe d'une grande sobriété.

La SAL 56 est de nouveau désactivée en 1976 avant de renaître, le 4 novembre 2010, sur la base aérienne 104 d'Al-Dhafra (Emirats Arabes Unis) et d'être portée sur la dérive du tout nouveau chasseur des Forces, le Rafale.